LUTTE CONTRE L’INSECURITE ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION DANS LA REGION DE KOULIKORO

Nom du projet / programme

LUTTE CONTRE L’INSECURITE ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION DANS LA REGION DE KOULIKORO

Durée  du projet

2018-2021

Date de debut du projet

janv-18

Date de fin du projet

déc-21

Sigle du projet

LCIANK

Partenaire financier

ENABEL

 

 

Parties prenantes impliquées

·         Les autorités administratives, le service de l’agriculture, le service des eaux et forêt, le service de la protection des végétaux, le service du développement social
Les collectivités :

·         Les Services Techniques:

·         Les bénéficiaires

Couverture zonale

Koulikoro Mali

Cercles de

BANAMBA, NARA, KOLOKANI

Communes

FALLOU, NIAMANA, BENKADI, MASSANTOLA, KOLOKANI

Cibles du projet

Les organisations des producteurs agricoles et les banques de céréales

Bénéficiaires Finaux

Populations rurales des communes des cercles de KOLOKANI (KOLOKANI et MASSANTOLA), BANAMBA (BENKADI), et NARA (FALLOU et NIAMANA)

Budget prévisionnel

Soixante-onze millions deux cent six mille sept cent (71 206 700) francs cfa

Contribution demandée (en termes de budget total du Projet)

Trois millions (3 000 000) francs cfa : Contribution communauté

Description Succincte du Projet

Le projet comprend deux composantes : (1)  la composante recapitalisation des ménages portant sur le renforcement durable des capacités de production et de commercialisation (productions végétales) des petits producteurs et groupes vulnérables  », et, (2) la composante renforcement des banques de céréales.
La composante (1) vise à permettre aux ménages et aux petits producteurs bénéficiaires d’augmenter durablement leurs productions agricoles de manière à satisfaire les besoins alimentaires du ménage et de dégager des revenus pour accéder à un ensemble de services sociaux de base tels que l’éducation, la santé, l’eau.
La composante 2 vise à l’amélioration de la résilience et l’intégration aux dynamiques de marché pour les petits producteurs et groupes vulnérables ». Son objectif spécifique est libellé comme suit : «Les banques de céréales sont renforcées et permettent un accès équitable aux groupes vulnérables »
Cette composante porte sur la mise en place de 05 réseaux de banques de céréales dans les Cercles de Nara, Kolokani et Banamba.  Les banques de céréales (BC) seront gérées de manière efficace par des organisations représentatives des bénéficiaires, incluant les femmes. Elles permettront aux communautés de s’approvisionner en céréales et produits de première nécessité à des coûts intéressants.

Objectif du projet

La résilience et l’intégration aux dynamiques de marché sont améliorées pour les petits producteurs et groupes vulnérables
« les capacités de production et de commercialisation (productions végétales) des petits producteurs et groupes vulnérables sont renforcées durablement ».
les banques de céréales sont renforcées et permettent un accès équitable aux groupes vulnérables

Objectifs spécifiques

La résilience et l’intégration aux dynamiques de marché sont améliorées pour les petits producteurs et groupes vulnérables

 

 

 

 

 

Résultats attendus

Objectif spécifique 1:
Les OPA et coopératives existantes ou mises en place sont fonctionnelles;
Les capacités de production, de transformation, de stockage et de commercialisation des productions agricoles céréalières et maraichères sont renforcées;
Les producteurs et les productrices adoptent les bonnes pratiques d’agro-écologie au niveau de leurs exploitations agricoles;
Les organisations professionnelles agricoles développent des liens d’affaires avec des opérateurs économiques privés.
Objectif spécifique2
Les banques de céréales des communes encadrées par le projet sont mises en réseau et sont renforcées sur le plan organisationnel et technique;
Les réseaux de BC (fédérations/Unions) et les Banques de céréales locales disposent d’infrastructures et d’équipements adéquats pour leurs fonctionnements;
Les besoins des réseaux de BC sont pris en compte par les pouvoirs publics qui les intègrent dans leurs PDESC;
Des relations de partenariat sont mises en place entre les réseaux de banques de céréales, le secteur privé et public

Activités principales du Projet

Réalisation de l’état des lieux des organisations de producteurs dans la zone du projet ;
Renforcement des capacités organisationnelles et techniques des producteurs céréaliers et maraichers (05 réseaux de coopératives au total, 1 réseau par commune ciblée,  regroupant environ  15 OPA de base, soit 75 au total seront mises en place durant la première année du programme en 2018-2019)

Développement des services de production, conservation, transformation et commercialisation des produits agricoles par Les OPA mises en place au profit de leurs membres ;

Soutien aux initiatives des OPA en matière de production céréalière et vivrière ;
Appui à la production maraichère, stockage, transformation et commercialisation ;
Promotion de l’agro écologie et des techniques de restauration des sols;

Promotion des activités genre sensibles (maraîchage, cueillette, transformation etc.);
Renforcement des liens d’affaires entre les OPA, les communes et les opérateurs ;
Facilitation de l’accès des OPA aux systèmes d’informations agricoles à travers l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.
Réalisation de l’état de lieux des banques de céréales suivie d’une analyse organisationnelle et technique ;
Appui à la mise en place des réseaux de BC et le renforcement de leurs organes de gestion ;
Renforcement des capacités des agents techniques des réseaux de BC sur la gestion ;

Construction ou la réhabilitation de banques de céréales;
Mise à la disposition des équipements adéquats pour le bon fonctionnement des BC et de leurs réseaux;
Mise en place et l’opérationnalisation d’un cadre de concertation des acteurs locaux pour l’approvisionnement des réseaux de BC  et les BC de proximité;
Plaidoyer et le lobbying pour la prise en compte des besoins prioritaires des BC dans les PDESC (durabilité des BC);
Mise en place de partenariat solide entre les réseaux et institutions de micro finance pour l’approvisionnement des BC;
Mise en place d’une dynamique de contractualisation entre les réseaux et les fournisseurs de céréales.

Nombre d’agents recrutés pour la mise en œuvre du Projet

Un (01) Coordinateur ;
Un(01)  Chargé de Renforcement des Capacités ;
Quatre (04) Agents de Développement Communautaire

Nom et contact du Responsable du Projet

Souleymane SAMAKE 76192913/69737932