Droits des jeunes à l’éducation à la participation et à la consolidation de la Paix au Mali

NOTE DE PRESENTATION- PEJPC

 

INFORMATIONS GENERALES

Nom du projet

Droits des jeunes à l’éducation à la participation et à la consolidation de la Paix au Mali

Durée

4 anas

Date de début

Janvier 2018

Date de fin

Janvier 2021

 Sigle

PEJPC

Partenaire financier

DANIDA (Agence Danoise pour le Développement)

Partenaires de mise en œuvre

Oxfam Mali

CAEB (Conseils et Appui pour l’Education à la Base)

Association Jeunesse Action Mali (AJA)

Association des jeunes pour la citoyenneté Active et la Consolidation de la Démocratie (AJCAD)

Couverture zonale

Koulikoro, Ségou ( Mali)

 

Zones d’intervention

Région de Koulikoro  (Cercles de Banamba, Dioila, Kolokani et Nara)

Région de Ségou (Bla, Macina, Markala, Niono )

 

 

Cibles du projet

§  Groupements des jeunes

§  Groupes EPC

§  Comités de Gestion Scolaire

§  Association des Mères d’enfants

§  Enseignants 

§  Conseillers pédagogiques et directeurs d’école

Objectif Global

Les jeunes au Mali réalisent tout leur potentiel et deviennent des citoyens actifs dans le processus de consolidation de la paix

 

Objectif à court terme

Les jeunes vulnérables et marginalisés de 32 communes dans 8 cercles des régions de Koulikoro et de Ségou renforcent leurs droits à l’éducation de qualité, à la formation professionnelle, à la participation à la consolidation de la paix et à l’influence sur les processus de décision qui affectent leur vie

 

 

 

Groupe(s) Cible (s)

§  Groupements des jeunes

§  Groupes EPC

§  Comités de Gestion Scolaire

§  Association des Mères d’élèves

§  Enseignants  et directeurs d’écoles

§  Conseillers pédagogiques

 

Parties prenantes impliquées

§  Services techniques de l’Etat (académies, CAP, services locaux de jeunesse, etc.),

§  Les Collectivités territoriales, les OSC et les médias,

Bénéficiaires Finaux

Jeunes filles et garçons marginalisés des 32  communes

 

Approche de mise en œuvre du projet

§  La formation, l’information, la sensibilisation,  et la conscientisation des cibles,

§  Le renforcement des capacités institutionnelles, organisationnelles et opérationnelles des cibles,

§  Le plaidoyer /lobbying,

§  La synergie d’action.

 

Activités principales du projet

§  Développement des compétences de vie des jeunes y compris leurs capacités de citoyenneté active, de non-violence et de prévention et gestion des conflits avec pour portes d’entrée les cours accélérés / de rattrapage, la formation professionnelle et techniques, les groupes de jeunes Epargner pour Changer.

§  Développement des capacités des enseignants, maîtres de métier et facilitateurs, ainsi que des parents, CGS et AME, chefs et leaders d’opinion sur les droits, la participation et l’accompagnement des jeunes

§  Accompagnement des groupes de jeunes Epargner pour Changer pour se faire entendre et influencer les leaders sur les questions et décisions les concernant.

§  Formation et accompagnement des jeunes pour leur insertion dans le circuit productif.

§  Développement des capacités et accompagnement des OSC/ONG des jeunes d’influence à tous les niveaux (local, régional et national) sur la réconciliation de la paix

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultats attendus

Quelques  résultats en sont :

§  234 personnes (enseignants, conseillers pédagogiques et directeurs du second cycle[1]) ont renforcé leurs capacités pour assurer la qualité de l’éducation y compris les compétences de citoyenneté active et de consolidation de la paix des élèves dans les régions de Koulikoro et Ségou

§  39 espaces d’apprentissage accéléré créés et fonctionnels par an pour les filles et garçon de 14 ans ou plus dans les régions de Koulikoro et Ségou et 3900 jeunes (filles et garçons) formés pendant les 04 ans.

§  Les parents, les enseignants, les autorités locales, les élus, les autorités villageoises et religieuses ont une connaissance accrue sur les droits des jeunes à l’éducation et à la participation pour aider les jeunes à participer aux processus de consolidation de la paix et de prise de décision publique à Koulikoro et Ségou.

§  Les jeunes de 32 municipalités ont accès à l’information sur la prévention des conflits et leurs droits de participer aux décisions concernant leur vie et le développement de leurs communautés et municipalités (7000 jeunes : f/g sensibilisés, 30% des jeunes formés ont entrepris des activités de liées à leurs droits et à la citoyenneté

§  600 jeunes hommes et femmes sont formés aux compétences techniques et professionnelles, à l’alphabétisation et au calcul, à la citoyenneté active pour la paix et aux compétences de vie pertinentes et sont connectés avec le secteur privé et public pour leur accès aux marchés et leur intégration dans le marché du travail

§  Les  associations de jeunes dans 8 cercles ont renforcés leurs capacités d’organisation et d’influence entreprennent des actions de plaidoyer et d’influence dans leurs communautés

§  Les jeunes (femmes/hommes) sont représentés dans les réseaux et plateformes pour influencer la consolidation de la paix et participer aux décisions (50% de jeunes se sont portés candidats aux postes électifs, 15% des jeunes candidats sont élus)

Nombre d’agents recrutés pour la mise en œuvre du Projet

§  Un (01) Coordinateur

§  Huit(08)  Conseillers en développement

§  Une (01) chargée  Communication

Nom et contact du Responsable du Projet

Mahamadoun Kélépily